La pharmacie du Tillay située aux portes de Nantes se tient à votre disposition afin de vous apporter des explications et conseils sur les problèmes de santé et de bien être au quotidien

Horaires d'ouverture :
OUVERT de 9 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 19 h 45

FERMETURE hebdomadaire
du samedi 18 h 30 au lundi 9 h 00

Conseils de la pharmacie du Tillay sur les méthodes contraceptives

Les différentes contraceptions :

La pilule contraceptive

C'est de loin la méthode contraceptive la plus répandue en France. Elle est utilisée par près d'une femme sur deux et son efficacité atteint 99.5 %. Les plus courantes associant oestrogènes et progestatifs, bloquent l'ovulation.

Elles se prennent trois semaines sur quatre. A la fin de chaque plaquette, pendant la semaine d'arrêt, les règles surviennent.

Les pilules micro progestatives ou micro-pilules contiennent des progestatifs à faibles doses et se prennent en continu à heure régulière. Leur action modifie la glaire sécrétée au niveau du col de l'utérus, empêche la progression des spermatozoïdes comme toute nidation de l'œuf.

Elle est délivrée sur prescription médicale.

Le stérilet

Avec un taux d'échec de 1 à 3 %, le stérilet est le deuxième moyen contraceptif adopté par les femmes. C'est un petit objet en plastique recouvert d'une spirale en cuivre qui se place dans l'utérus pour empêcher la nidation de l'œuf. Il n'est généralement pas prescrit avant une première grossesse. Sa durée d'action est de trois à cinq ans. Il ne protège pas plus que la pilule des MST ou du Sida.

Le préservatif masculin

De tous les dispositifs inventés pour prévenir les MST et les grossesses non désirées, le préservatif est sans conteste le plus ancien. Son efficacité dépend avant tout de sa bonne utilisation. L'utilisation concomitante du corps gras comme la vaseline ou les huiles doit être proscrite car elle rend le latex poreux.

Les autres méthodes locales :

  • Les spermicides :

    Sous forme de crèmes, d'ovules ou de tampons, ils immobilisent et détruisent les spermatozoïdes au fond du vagin. Ils se mettent en place avant chaque rapport, en dehors des tampons qui restent efficaces pendant 24 heures.

  • La Cape cervicale :

    C'est une petite cupule en latex ou en silicone destinée à coiffer le col utérin pour empêcher l'accès des spermatozoïdes. Bien utilisée, en association avec un spermicide, c'est un moyen efficace de contraception. La cape Cervicale Oves, en silicone, est la seule actuellement disponible en France.
    Sa mise en place et son retrait demandent une certaine habitude.

  • Le préservatif féminin :

    Le préservatif féminin (Fémidom ou Presinette) se présente sous la forme d'une 'poche' assez grande en polyuréthane qui recouvre le vagin et la vulve. Il peut être mis en place plusieurs heures avant le rapport. Comme son homologue masculin, il protège des MST et du sida comme des grossesses non désirées.

  • Les méthodes naturelles :

    Malgré un taux d'échec très élevé, de l'ordre de 15 %, les méthodes dites naturelles, Ogino, Billings, coïtus, interruptus,…sont encore utilisées par quelque 10 à 15 % des couples. Leur absence totale de fiabilité conduit à de nombreuses déconvenues.

  • La contraception de l'adolescente :

    En France, on dénombre encore chaque année, chez les adolescents, 10 000 grossesses non désirées et 6 000 avortements. Toute adolescente qui débute sa vie sexuelle a besoin de bénéficier d'une contraception efficace, bien tolérée et adaptée à son mode de vie sexuelle et surtout, facilement disponible.

  • La contraception orale semble la meilleure méthode. Correctement prise, elle est quasiment efficace à 100 %. Elle peut être prescrite, sans autorisation des parents, par un médecin généraliste ou un gynécologue. L'adolescente peut aussi obtenir son ordonnance dans un centre de planning familial. Dans certains cas, elle lui sera même délivrée gratuitement.

Mais prendre la pilule ne suffit pas et il faut y associer le préservatif pour prévenir la transmission du sida et des maladies sexuellement transmissibles.

Après une grossesse …

Dès la sortie de la maternité, il est conseillé de prendre très vite un moyen de contraception, même en cas d'allaitement. Si les règles réapparaissent généralement au bout de seulement six semaines, une ovulation peut toutefois survenir avant la fin du premier mois et être responsable d'une nouvelle grossesse.

JEUNES MAMANS …

Lorsqu'un couple a déjà eu un ou plusieurs enfants et ne désire pas en avoir d'autres, le choix de prendre la pilule est adapté. Le stérilet est également une méthode efficace et peu contraignante. Après 40 ans, la contraception reste indispensable…

Pour les femmes qui ne fument pas et sont en bonne santé, l'usage de la pilule peut se poursuivre. Cependant, à l'orée de la ménopause, le statut hormonal de la femme se modifie. La pilule doit quelquefois être adaptée. Bien choisie, elle stabilisera les phénomènes de pré-ménopause.

OUBLI OU RETARD

L'oubli d'un seul comprimé, s'il date de moins de 12 heures, ne pose, en général pas de problème (sauf dans le cas des micro-pilules). Prenez le comprimé oublié dès que vous vous en rendez compte et continuez normalement votre plaquette. Si le retard est plus important ou si vous avez oublié plusieurs comprimés de suite, l'efficacité de la contraception est compromise. Continuez à prendre les comprimés jusqu'à la fin de la plaquette et utilisez parallèlement des mesures de protection supplémentaires jusqu'au début de la plaquette suivante.

PRISE DE DEUX COMPRIMES LE MEME JOUR

La plaquette en cours se terminera un jour plus tôt. La suivante débutera également un jour avant la date initialement prévue. Cet incident n'aura aucune conséquence fâcheuse.

VOMISSEMENTS

S'ils surviennent dans les deux heures suivant la prise, il est conseillé de prendre un nouveau comprimé.

LA CONTRACEPTION D'URGENCE

La pilule du lendemain ou contraception d'urgence, est délivrée notamment dans les pharmacies sans ordonnance, gratuitement et anonymement pour les mineurs. Un comprimé doit être pris 72 heures au plus tard après un rapport mal ou non protégé. C'est une méthode de rattrapage, d'une bonne efficacité, mais qui comporte cependant un risque d'échec. Un retard de règle de plus de 5 jours impose de faire un test de grossesse et de consulter votre médecin. En cas de nouveaux rapports, il est indispensable de prendre des précautions supplémentaires jusqu'à la survenue des règles et la reprise d'une contraception adaptée.

Pharmacie du Tillay - 17, 18, place de la révolution française, 44800 Saint-Herblain - Tel : 02 51 80 96 83 - RCS Nantes A 393 989 397